Bienvenue dans
la commune
de Troistorrents

Toponymie de la commune

L'origine des noms des lieux de notre commune.

Définitions :

Toponymie

étude linguistique des noms des lieux.

Toponyme

nom de lieu, qu'il s'agisse d'une localité, d'un sommet, d'un lieu-dit ou d'une vaste région. Le toponyme peut remonter à un mot latin, gaulois, celte ou patois ou rester inconnu...

Lieu-dit

toponyme réservé aux champs, prés, bois, hameaux. Un lieu-dit peut devenir le nom d'un quartier, d'une place, d'une rue ou autres.

 

Noms

Explications

Au, Pointe de l'au

dérivation de aulp, pâturage, lieu de pâture.
Rien à voir avec le mot Â Haut, mauvaise orthographe vue sur certaines cartes.
Au signifie alpe, une sommité.
Pointe de l'Au signifie donc cime comportant deux élévations séparées par une crête herbeuse.

Barme

du celte balma, abri sous roche.

Barmaz

du patois baerma, grotte.

Bellevue,
pointe de Bellevue et Bonnevouette

vient de ouatti, regarder.
du patois bonavaleta ou bonavaetta, bon vallon.

Bochasses

du patois botso, étable à boucs ou à chèvres.
le suffixe dépréciatif -asse qui indique une herbe pas de bonne qualité.

Bonavau

du patois bounavu ou bvunawu, vallon bien arrosé avec de la bonne herbe.

Cergnat

du latin circinus puis du patois cergni, défricher. Parcelle de forêt défrichée.

Chablais

du celte penn loch puis du latin caput lacus, ou caput lacis, tête du lac.

Chanso

du patois tsa, champ et tso pâturage élevé.

Chésery

du latin case-aria, fromagerie (hutte de bergers, refuge pour troupeaux qui estivent).

Chiésaz, Tschiesaz...

(et autres nombreuses orthographes), du latin casa, maison rustique.

Corbeau

du patois corbao, arrondi, désignant l'aspect de ce sommet au-dessus de Morgins.

Culet, Les Portes de

du latin culata, terrain qui a "coulé" de la montagne.

Fécon

signification non définie mais peut-être de falcon, colline isolée.

Le Linleu

du breton, lein, sommet, et de ou lex, rocher, (dont leu serait une variante), sommet rocheux.

Morgins

du celte morgo ou murga, tas de pierres faisant limite.
repris avec le même sens en patois avec les mots mordzi ou mordzé. (Morzine à la même origine).

Nant

du patois nant, torrent.

Pertuis

du latin pertusus puis du patois savoyard pèrtui, passage étroit, resserré, trou.

Savolaire

diminutif de silva, la forêt.

Sépa

étymologie incertaine. Du celte sap, sapa, la résine.
ou encore du latin cippa, souche d'arbre abattu, qui aurait donné tseppa.
en patois, sépa signifie souper, donc définition difficile à faire intervenir dans ce cas.

Soi (Glacier de)

du patois swa, la branche de sapin, qui est "montée".

Tille

du patois teya, ou sous sa forme savoyarde tya, tilleul sauvage.

Tine

du latin tina, tonneau, cuve, endroit enfoncé, dépression en forme de cuvette.

Tovassière

du latin tofus, carrière de tuf.

Troistorrents

origine romaine. Sans doute impressionnés par les gorges de la Tine qu'il fallait traverser pour arriver à Troistorrents, les Romains nommèrent ce lieu Trans Torrentium, au-delà du torrent.

Truche

du celte truccos et du patois trutzé, gros rocher qui sort de terre, ou gros caillou qui sort du sol.

Valère (Dent de)

du latin vallis, coteau.

Valerette (Dent de)

désigne un vallon, une petite dépression.

Vièze

de racine indo-européenne wes, signifiant nourriture, a ensuite donné wespa, wespia, vespia, vesbia pour arriver à Viège utilisé encore au XVIIème siècle, puis Vièze.

 

Administration communale
Place du Village 26
Case postale 65
1872 Troistorrents
Tél. 024 476 80 10
Fax 024 476 80 20
Horaires d'ouverture
  • Lun - mer - jeu08h00 - 09h30
    16h00 - 17h15
  • Mardi08h00 - 09h30
    16h00 - 18h00
  • Vendredi08h00 - 09h30
    13h30 - 16h30
  • Veille Ascension
    et Fête-Dieu
    08h00 - 09h30
    13h30 - 16h00
Powered by /boomerang